Les ressortissants et les entrepreneurs britanniques établis au Royaume-Uni ne bénéficient plus depuis le 1er janvier 2021 de la libre circulation des travailleurs ni de la libre circulation des services. Cela veut dire que l’accès au marché du travail flamand pour ce groupe-cible est soumis à une autorisation de travail préalable, sous la forme :

  • d’une carte de travail et d’un permis de travail (pour de courtes périodes d’emploi ou pour les ouvriers frontaliers) ;
  • d’une autorisation combinée (pour un séjour et un emploi de plus de 90 jours) ;
  • d’une carte professionnelle (pour les activités d’indépendant).

Les règles, conditions et procédures générales pour les migrants économiques s’appliquent. Celles-ci valent tant pour les travailleurs que pour les indépendants étrangers. Cela veut dire que les dispenses existantes s’appliquent également.